quelques repères

Nous bénéficions d’un bail commercial de 6 ans arrivant à terme au 1er janvier 2018. Nous mettons à l’étude les possibilités de mise à disposition, location ou achat d’un lieu. Nous sommes preneur  d’aides, soutiens, contributions de tous ordres, afin de mettre en place pérennisation et déploiement du projet…

Quelques repères

A l’automne 2009, les premiers arrivants artistes artisans s’installent rue jean-jaures, dans une ancienne ferblanterie du quartier de Moulins créée en 1886 et fermée depuis mars 2009. Les 2 premières ouvertures auront lieu en 2010 dans la foulée des emménagements hivernaux. Entre deux, 1ère sortie en collectif « la Ferblanterie se fait la belle » en mai 2010. Puis à la rentrée 3 jours d’ateliers ouverts en octobre qui accueilleront plus de 2000 personnes.

En novembre 2010. Il faut déménager, vaille que vaille, retrouver un lieu, appel dans le vide, agences immobilière, visites à 40, on trouve à Lille Sud un hangar de 1200 m2. La ferblanterie « Pose ses valises » dans un ancien magasin de motos. Le lieu est idyllique : jardin bétonné, hangar transpirant l’été et grelotant l’hiver, de la condensation, du gel. Un dédale de cabanes, maisonnées, loft, ateliers émerge du béton.

Régulièrement pendant l’année on ouvre nos ateliers, moment magique où tout s’anime… On travaille avec d’autres, habitants, artistes et sympathisants, en immersion dans une Ferblanterie transformée. Début 2012, lancement des Hazardous, création libre par 2 résidents de la Ferblanterie donnant lieu à des expériences multiples. Puis à la rentrée c’est aussi cuisine, on prépare ensemble et on partage le repas.

Début 2013, on profite de la nouvelle année pour passer en association collégiale, gouvernance collective et responsabilité partagée, construction permanente. On réfléchit, on s’organise, on s’inspire, on invente, on innove, le collectif est en marche. Au printemps une série d’ateliers spontanés dans le camp rom d’en face. Arrive l’été, ils passent, on reste. A la rentrée le public rentre en masse, les murs se fissurent.

En 2014, de l’hiver émerge un atelier de sérigraphie collectif. Deux nouveaux projets d’action culturelle : laboratoire de pratiques artistiques avec le collège Verlaine, 1 épreuve de couture synchronisée. Puis nouvelle exposition collective. Les énergies se croisent et diffusent.

L’hiver 2014/2015 : L’atelier de Sérigraphie s’agrandit. Nous lançons les Mardocs, ainsi que des Echanges Transversaux d’Ateliers d’Artistes (les EAAT), résidences croisées dans chacun des lieux de création indépendants participants.

En 2015, les actions artistiques dans le cadre de Bulles d’air, la tenue d’échanges artistiques avec la Semencerie et la Ferme Cavan, et à l’automne participation au projet Art in the Jungle à Calais. Les Temps Fort en 2015 : « Art in the Jungle » à Calais en décembre 2015 / « Bras de fer » à La Semencerie (Strasbourg) en décembre 2015 / «Les 24h de l’art » à la Ferme Cavan (95)  en novembre 2015 / « BULLES d’AIR » à la Ferblanterie en avril 2015

En 2016, cartes blanches, expositions collectives, et poursuite des ouvertures publiques et des échanges artistiques avec l’Elabo, le collectif Art’Osons et Centrale 7.  Les Temps Fort en 2016 : « Lignes de fuites » à Centrale 7 (49) en septembre-octobre 2016 / « L’art est public » à l’Elaboratoire (Rennes) en mai 2016 / « Traversées » à la Ferblanterie mars-avril 2016 / « Welcome to the Jungle » au 39/93 à Romainville (93) en mars 2016 / « Plateau Ouvert » au Théâtre Massenet en janvier 2016

2016 c’est aussi une année de naissances pour plusieurs résidents, les enfants des Ferblanteux sont un bon nombre à passer sous la barre des 5 ans, emboitant le pas de ceux déjà adolescents ou presque…

La suite est en route, voyez dans actu…

Background pattern
Colors
Layout style